Le village que nous avons connu

Remonter
Palestro vu du ciel ... 

 

Un titre ou un commentaire s'affichera en passant avec la souris sur l'image, vous pourrez l'agrandir en cliquant dessus.                            

horizontal rule

  Que de mariages, que de baptêmes, que d'enterrements ont ponctué nos vies dans " Saint Emmanuel "
durant 130 ans, de nos arrières grands-père à nos enfants, 5 générations ont communié dans cette église.

L'entrée du village en 1956   La première station Shell de Vincent Morell   Il neigeait à Palestro.   Vincent au travail   La sation Shell vers 1953, le nouveau clocher n'existait pas encore.

La RN5 dite rue d'Alger face au square   La place en 1925 avant la création du square que nous avons connu   La même place avec vue sur l'Hotel de France

La première place, antérieure au square que nous avons connu  Le square et le kiosque à musique vus du clocher.  Autre aperçu du square  Carte postale du square  Le square sous un autre angle

   A coté de l'église le monument érigé à la suite de l'insurrection de 1871 (à la page  "Souvenirs" vous trouverez les rapports sur ce massacre)  Le même monument avec les façades de la rue adjacente.  Le même monument avec en fond l'agrandissement de l'école primaire qui s'achève   Le batiment du fond était la gendarmerie qui existait à cet endroit à l'époque de l'insurection de Mokrani en 1871 avant d’être transformé en classes. Nous traversions cette route pour aller à la cour de récréation de l’école d’en face. L’avant dernier batiment abritait la Recette des impôts et  l’épicerie était tenue par Mme Bojon, puis a été reprise par la famille Nouar je crois.  L'ancienne gendarmerie qui avait été assiégée en 1871

La salle des fêtes  L'école du village avant son agrandissement  L'entrée de l'école communale en 1957 (reportage INA)   La cour de l'école communale en 1957 (reportage INA)   Cette même cour à l'époque de nos parents  

Le marché au pied de l'église  Le marché couvert (reportage INA 1957)  A l'intérieur du marché couvert (reportage INA 1957)   Le marché aux légumes   L'hôtel de France en 1923, la famille IZART étaient parents avec les familles MARIN et BELLORINI  

L'hotel de France sur la place du village  Au bistrot (reportage INA)   Un café maure (reportage INA 1957)   Devant le kiosque à journaux, ma cousine Josette et Melle Tupin entre autres écoutent les informations du gadre-champètre Mr Aksass   La rue principale à hauteur de l'épicerie DUCROS devenue Roger VINCENT puis Lucien BELLORINI     

Au nord de la place, les habitations des familles MENETRIER, LEVEQUE et pharmacie AJELLO en 1937, avant la transformation du rez-de-chaussée par la famille COSTE  La rue principale dite rue d'Alger  L'abeille Ford de Dahmani devant l'épicerie Bellorini   Même vue que la précédente, après la construction du nouveau clocher  La rue principale à hauteur de la poste  

La poste  La maison Marsot, les Gander habitaient au dessus et les Venet à gauche   Je cherche un nom, je me rappelle de ces visages ? c'était prés du cordonnier, en face chez Ladjouzi.  La rue principale à hauteur de la gendarmerie et le café des "Cows-Boys"   La gendarmerie     

La maison STRUB attenante à la forge.  Un peu plus haut se trouvait l'atelier STRUB avec sa forge (photo de 1919)  La maison COUTU puis YACINE en face le monument aux morts  Le marché à bestiaux près du bordj

Le monument aux morts des deux grandes guerres,sur la place de la mairie   Frères d'armes, personne ne pouvait l'ignorer.  La Mairie   La mairie renovée  Gravure d'un retour de marché

"Un beau soir l'avenir s'appelle le passé, c'est alors qu'on se tourne et qu'on voit sa jeunesse"  en haut du village, la rue où j'ai grandi entre 1941 et 1958.   Le batiment de la Commune-mixte   Le Bordj avant la transformation en bâtiment de la  Commune-mixte  Locaux de l'administration  La gare   

La gare et des appelés.  Combien d'hommes ont dû travailler avant de permettre cette scéne heureuse de l'arrivée d'un train.  La draisine de l’escorte militaire des trains de voyageurs et de marchandises Alger-Constantine en gare de Palestro     L'Hopital (reportage INA de 1957)  Plaque commémorative de l'amitié Algéro-Soviétique sur l'hopital de Palestro, à quand celle de l'amitié Algéro-Française en mémoire de ceux qui l'ont construit ?

Le village probablement avant l'incendie de 1871.   Même image vue d'un autre angle   La vieille mosquée et l’école coranique attenante avait été construite par « l’occupant », l’entreprise Falguière Joseph reprise par monsieur Marsot Albert.    Ablutions rituelles avant de pénétrer dans la mosquée    Ce n'était pas le "Notre Père" mais on s'adressait au ciel, ici aussi . (reportage INA 1957)   

  Notre église 'Saint-Emmanuel' et l'ancien clocher.   L'église et le dernier clocher   Derniere vue avant leur destruction après l'indépendance.   "Anne-Marie", la cloche a  été rapatriée dans le clocher de"ND de l'Espérance" à Savigny sur Orge, les cloches ça voyage, c'est bien connu.  La station Shell de Vincent Morel devant l'église et le square du village

 

Beni-Amrane

  L'entrée de Béni-Amran à l'époque où il s'appelait Pétain. Dérrière le panneau on reconnaît les bâtiments de la SAS  Photo de la gare prise en 2005  La ferme BROSSARD, 2km avant le village en allant vers Palestro. 

  L' huilerie A. du Vigneau à Beni-Amran  Carte postale de l'huilerie  L' huilerie A. du Vigneau photographiée en 2005