La vallée de l'Isser et les gorges

Remonter 

 

Un titre ou un commentaire s'affichera en passant avec la souris sur l'image, vous pourrez l'agrandir en cliquant dessus.

horizontal rule

Gravure sur bois publiée en 1888 gravure sur bois publiée en 1888  Les gorges (photo de 1903) il doit s'agir de la buvette de Mr GARRIGOU qui faisait patie du douar d'Ammal  Les gorges (photo de 1927)    Accès par l'ouest (photo de 1961)

    Tourisme à Palestro en 1925  Les tunnels sont si rapprochés que l'on ne voit pas grand chose du paysage en traversant ces gorges en train.   En chameau, on avait tout son temps et un seul tunnel à traverser.   Le bureau de mon père qui contrôlait la carrière attenante.

  Le pont suspendu. Historia Magazine de mai 1956 écrivait : Chatenay, l'un des derniers colons a échappé à plusieurs attentats, descendant d'une vieille famille alsacienne installée en 1871, a assisté impuissant à la destruction du viaduc construit par ces ancêtres, les orangers centenaires ont été coupés, les pieds de vigne arrachés. Jusqu'à lui, tant attaché à sa terre, qui envisage maintenant de partir, de déserter ce village maudit.   Le pont suspendu a disparu, il est devenu "Guentrete Charles" probablement du nom de Charles Finck son constructeur, il n'en reste que deux plate-formes sur lesquelles reposait le pont  envahies par les broussailles.   Ce qu'il restait du pont en février 2007, une énorme pièce métallique sur laquelle les cables devaient être ancrés.  Un cadeau de Lakhdaria-ex-Palestro  Le pont suspendu avait été inauguré en 1912. Venu d’Alsace après 1870, Charles Finck avait fait construire ce pont suspendu pour pouvoir franchir l’oued Isser quand il était en crue et accéder au village. L’eau remontait jusqu’à la RN 5 à hauteur de la ferme « Garbiès ».   L'exploitation agricole Finck, grands-parents maternels de Mr Chatenay.     

Vu par un ami passant par là en 2010  La route de Maalla qui traverse l'exploitation agricole anciennement Becker  La route qui menait à la ferme Dubouchet  La passerelle qui enjambait l'Isser entre les fermes Becker et Gander. Les exploitations agricoles actuelles portent toujours le nom des anciens propriétaires.  La passerelle avait été réalisée avec les restes du premier pont de la voie ferrée au pied de Tala Hadjer.  

Catre postale de la ferme et la  papeterie Gander  La ruine de la papeterie après l'indépendance  La ferme Gander, la papeterie et le cimetière au-dessus, vus en 2010.   Il y a toujours des oranges pour celui qui les cultive (photo offerte par un ami en 2010  La papeterie et la ferme Gander  en 2010

Paysage  Le pont du chemin de fer à l'embouchre de Tala Hadjer  Le Charchar  La cascade et un blockhaus datant de la guerre d'indépendance  La cascade 

         

   Bouchon dans les gorges en direction d'Alger      La même en couleur     

   Entrée du tunnel en allant à Palestro.   Sortie du tunnel en allant vers Palestro   Si ces pierres pouvaient parler, elles nous diraient comment elles sont arrivées là.   Le pont du chemin de fer au pied du village

Le  dernier pont que franchissait le train avant d'arriver à Palestro  Le même en couleurs      En allant vers le Bouzegzag   Vestiges des anciennes mines, sur la route du Bouzegza et de Keddara   Autre vallée touristique, vers La Chiffa et le ruisseau des singes dans les années 1940 

beni dahmane (douar ammal)   les gorges depuis beni-dahmane