Le Tambour d'Aksass

Remonter
Contacts
Commentaires 

 

 Colons à Palestro  par Louis de Keller

 Domenico Bassetti, originaire de Lasino (Trentin italien) et une cinquantaine de nos aïeux construisaient un "nouveau monde" à Ben-Hini.  Il prendra le nom de Palestro en référence à une bataille de la seconde guerre d’indépendance italienne à laquelle Domenico avait participé en 1859.
 Nos héros succombèrent dans d'affreuses conditions à l'issue d'un combat inégal durant l'insurrection de la Kabylie en 1871. Par leur résistance de quelques jours dans des refuges de fortune, ils empêchèrent les insurgés d'atteindre l’Alma et la Mitidja.
 Durant toute notre jeunesse nous avons côtoyé le monument construit en leur mémoire qui ne prit sa vraie dimension qu'à sa démolition par la nouvelle Algérie en 1962.
 En 2015, à partir d’une vieille photo, la municipalité de Lasino reconstruisait ce monument en souvenir de l'enfant du pays. N’ayant pu assister à son inauguration, nous fûmes cordialement invités à une nouvelle cérémonie l'année suivante. 
 A cette occasion, voulant témoigner de cette page d'histoire dont nous étions les héritiers, j’ai essayé de retracer, en étant le plus factuel possible, notre présence sur ce coin de terre.

 Louis de Keller est né et a vécu à Palestro, tout comme les participants à ce témoignage, ainsi que leurs parents, grands-parents et pour certains arrière grands-parents qui y étaient enterrés.

Couverture souple
144 Pages
ISBN 978-2-322-09935-1     

Imprimé par Books on Demand
https://www.bod.fr/livre/louis-de-keller/colons-a-palestro/9782322099351.html


En vente en livre ou en ebook sur Fnac.com
https://www.fnac.com/SearchResult/ResultList.aspx?SCat=0%211&Search=colons+%C3%A0+palestro&sft=1&sa=1

horizontal rule

Le Maître de l'Heure  par Hugues Le Roux  

Couverture reduite

Un roman dont les héros, sous des noms d'emprunts, nous font revivre la révolution Kabyle de 1871 qui se déroule principalement à Fontaine-Froide, Ravin-Rouge ou Bou-Hini. Des noms, que dans sa préface, l'auteur révèle se situer à Palestro.
Le maître de l’heure, le Moul-es-Sâa, c’est Mokrani, le grand chef de l’insurrection de 1871. Il est le personnage central de ce roman qui est en même temps un roman d’histoire et un roman d’aventures. L’histoire, c’est Mokrani, son armée, les armées françaises, le siège par les Kabyles des centres européens, leur défense, les périls courus par les colons, certains massacres, ce sont aussi les Kouhans, leur discipline stricte, les dangers dont ils nous menacent, c’est enfin la vie d’un bourg algérien, avec ses parlottes et ces çofs. Le roman d’aventures c’est, l‘amour du docteur et l’amour du capitaine La Vendôme pour Corona, la fille du maire Mazurier ; c’est surtout l’extraordinaire randonnée du curé, du docteur, du charbonnier, qui, déguisés en Kabyles, vivent pendant des semaines au milieu des insurgés et finissent par délivrer Corona qui avait été prise par les Khouans.

Titre            :  Le maître de l'heure : roman d'histoire et d'aventures

Auteur         :  Le Roux, Hugues (1860-1925)

Éditeur        :  Calmann Lévy (Paris)

Date d'édition :  1897

Sujet            :  Algérie -- Moeurs et coutumes -- 19e siècle

Type            :  monographie imprimée

Langue         :  français

Format         :  VI-466 p. ; in-18

Format         :  application/pdf

Description   :Collection : Bibliothèque contemporaine

Droits           :  domaine public

Identifiant      :  ark:/12148/bpt6k1062764

Source          :  Bibliothèque nationale de France, 
 

                        LIRE >>>>

horizontal rule

Le Bachagha Mohamed-el-Mokrani  rédacteur Jacques Olivier (juillet 2013)

Les Mokrani descendraient de Fatma, fille du Prophète.
Au XVe siècle, l’émir Abderrahmane quittait le Djebel-Ayad et s’installait près des Bibane.
Feudataire des Turcs depuis le XVIIIe siècle, le chikh de la Medjana administrait son fief et y exerçait sans contrôle les droits régaliens de haute et de basse justice. LesTurcs ne purent jamais s’affranchir d’une taxe de passage vers Constantine.
Avec les Français, le khalifat de la Medjana comprenait « tout le territoire s’étendant entre le khalifalik du Ferdjioua à l’est, l’arrondissement du chikh-el-Arab au sud, et la province du Tittery à l’ouest ». En mars 1853 le khalifat, invité au mariage de l’empereur, débarqua à Marseille où il mourut, le 4 avril 1853. On lui fit des funérailles solennelles.
Son fils, Mohammed espérait recevoir le fief patrimonial mais l’administration coloniale substitua au khalifat un bachaghalik de niveau inférieur. Mortifié, Mohamed chercha néanmoins pendant des années à se concilier l’administration pour retrouver un jour la situation de son père. En 1855, il se rendit à La Mecque, en Turquie et en France. Il fut très impressionné par la grande situation qu’occupait alors la France dans le monde.

                              LIRE >>>>

horizontal rule

Palestro vu par Raphaëlle Branche « L’embuscade de Palestro » - critique par Roger Vétillard

Palestro vu par Raphaëlle Branche « L’embuscade de Palestro » - critique de Jean Monneret

Les chrétiens d’Algérie réclament l’abrogation de la loi de 2006
L'islam est religion d'Etat en Algérie et le culte chrétien (catholique et protestant) reste soumis à autorisation. La loi de février 2006 contrôlant la liberté de culte en stipule que le lieu de culte ainsi que son servant doivent être agréés par le ministère des Affaires religieuses. Selon cette loi, toute personne qui s'adonnerait au prosélytisme encourt une peine de trois ans de prison et une amende pouvant aller jusqu'à 5 000 euros.

"Paroles de Pieds noirs"  interview par Nicolas Poincaré diffusé sur  Europe 1
Message reçu le 10 janvier 2012 : Si l'histoire de l'Algérie  et des PN  vous intéresse       ..Regardez ...écoutez...
Emission passé 6 janvier 2012 sur Europe1. Dans le cadre des récits d'Europe 1, Nicolas Poincaré reçoit Alain Vircondelet auteur de "La Traversée" chez First Editions, et Assiya Hamza auteure de "Mémoires d’enracinés" chez Michalon.    
http://www.youtube.com/watch?v=co1LZ1YDYnA

Si Salah : Mystère et vérités  (Récit - Casbah Éditions, Alger, 2005)
Un livre rédigé par son fils Rabah Zamoun, qui tente de nous éclairer sur les négociations avec le général de Gaulle dès le 10 juin 1960, vu coté Algérien.

Les cloches voyagent, c'est bien connu !... La nôtre se serait posée dans le clocher de Notre Dame d'Espérance à Savigny-sur-Orge (91600)